Tuesday 27 October 2009

Pour un ami perdu

J'écris cette-lettre-ci
Et je la mets dans une bouteille
Avec l'espoir
Qu'un jour dans le futur
Tu le liras.
L'espoir des ondes.

Il y avait des temps
Quand nous étions inséparables -
Toutes mes pensées
Étaient les tiennes,
Si je rirais, tu rirais
Si tu a compris ou non,
Pouquoi j'ai ri.
Avec la résonance mystérieuse
Tu porterais bleu
Si j'avais porté bleu.
Il n'y avait des lettres
Ni l'espoir des ondes.

Puis nous avons grandi
Nous avons acquis des diplômes
Et nous avons trouvé des emplois.
Tu, là où nous sommes nés,
Moi, dans un coin du monde
Loin, inconnu -
Où je n'ai que les moustiques
Et l'espoir des ondes.

D'abord, je t'écrivais les courriels
Chaque soir disant que j'ai fait
Et j'aurais un de toi
Avec les succès et les échecs de journée.
Puis c'est devenu une semaine
Et l'épopées sont devenues
Des paragraphes et enfin des sentences.
Je ne souviens pas
Lorsqu'ils se sont arrêtés.
Tout ce que j'ai maintenant sont
Des moustiques
Et l'espoir des ondes.

No comments:

Bookmarking

Bookmark and Share